2013 : Les origines de la Grande Guerre

Pour sa première université d'été, le musée de la Grande Guerre vous propose de revisiter, à la lumière des dernières recherches universitaires, l'année qui précède le déclenchement de la guerre : 1913.

L'année 1913 : penser la guerre

Les origines de la Grande Guerre

Depuis la guerre elle-même, les historiens s’interrogent sur les origines de la Grande Guerre. A posteriori, tant de morts pour des raisons si mal identifiées interpellent. Des vagues successives d’explications ont été avancées depuis les années vingt. Tour à tour et selon les courants de pensée, les causes économiques, politiques ou culturelles ont été mises en avant, révélant toujours des insatisfactions quant au processus d’entrée dans la guerre en août 1914.

Les premières journées d’étude du Musée de la Grande Guerre de Meaux se donnent pour but d’éclairer le plus largement possible les origines de la guerre en adoptant le double regard de l’historiographie et de ses évolutions et des savoirs scientifiques, souvent assez éloignés des convictions largement répandues par les médias.

Première expérience du genre, le Musée souhaite proposer une Université d’été tous les ans.

Co-présidents : François Cochet, professeur des universités en histoire contemporaine à l’Université de Lorraine - Metz et Maurice Vaïsse, professeur à l’Institut d’Études Politiques de Paris

Déroulement 

L’université d’été comprend deux volets :

  • un volet théorique, assuré par des historiens français, anglais et allemand.
  • un volet pratique qui comprend des ateliers et une visite des salles d’exposition permanente du musée.

Programme

Vendredi 30 août

Première séquence : De la paix à la guerre

Comment, pourquoi la Grande Guerre ? par Maurice Vaïsse, professeur émérite des universités à Sciences Po Paris

Les idées de Fritz Fischer, par Arndt Weinrich, chercheur à l’Institut historique allemand

Ateliers dans le musée

Deuxième séquence : Le jeu des alliances

Les politiques extérieures des grandes puissances internationales à la veille de la Grande Guerre, par John Keiger, professeur d’histoire internationale à l’université de Cambridge

Les origines de la Grande Guerre dans les manuels scolaires français et allemands par Dr. Rainer Bendick, Abendgymnasium Sophie Scholl, Osnabrück, Hubert Tison, secrétaire général de l’APHG et Alexandre Lafon, conseiller pour l’action pédagogique pour la Mission Centenaire de la Première Guerre mondiale

Ateliers sur les manuels scolaires (ressources du musée)

En soirée, extraits du Spectacle 1913, avant-première de la Compagnie Vendanges tardives.

Samedi 31 août 2013

Troisième séquence : Plans de guerre et préparatifs militaires

La préparation à la guerre : règlements d’emploi et grandes manœuvres chez les futurs belligérants entre 1910 et 1914, étude comparative par François Cochet, professeur d’histoire contemporaine de l’université de Lorraine- Metz et le lieutenant-colonel Rémy Porte, docteur habilité en histoire, Service historique de la défense

Le plan Schlieffen en trois questions par Pierre-Yves Hénin, professeur émérite à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne

Ateliers sur les armées européennes en 1914

Quatrième séquence:

Des esprits prêts à la guerre, Jean-François Chanet, professeur à Sciences Po Paris

Débats et controverses pacifistes à l’aube de la Première Guerre mondiale par Verdiana Grossi, historienne docteur ès lettres à l’université de Genève

Ateliers sur les journaux d’époque (ressources du musée) et les archives des archives départementales de Seine-et-Marne

Bilan : débat avec les stagiaires

 

Pour accéder aux conférences et ateliers mis en ligne par l'Association des professeurs d'histoire-géographie, partenaire de l'université d'été (Tous droits réservés APHG Bureau de Picardie/lycée Jean de La Fontaine, Château-Thierry)

Pour écouter l'interview de Maurice Vaïsse, co-président de l'Université d'été 2013.