Exploitation pédagogique d’un document d’archive

jeu, 01/21/2016 - 16:08 -- mduteil

Cette exploitation pédagogique s’adresse aux élèves de CM2 (cycle 3). Elle constitue un second scénario possible à partir du même document que l’exploitation proposée pour les élèves de CE2 (cycle 2) : la délibération du Conseil municipal de Meaux, le 1er septembre 1914. Elle est en adéquation avec le nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture et les nouveaux programmes 2015 qui prendront effet à la rentrée 2016.

Les deux entrées offrent ainsi la possibilité d’inscrire l’exploitation de ce document d’archives dans des séquences d’apprentissage de courte durée ou de plus longue durée si l’enseignant choisit de réaliser un sujet d’étude consacré à la bataille de la Marne.

Les professeurs peuvent mêler les dispositifs ou démarches exposées dans les deux scénarii pédagogiques pour les adapter au mieux au niveau de leur classe, aux acquis déjà mis en place et aux obstacles qu’ils ont anticipés.

Le document : la délibération du conseil municipal de Meaux, le 1er septembre 1914

  • Sa nature : Il s’agit de la photocopie d’un compte-rendu manuscrit, document d’archives municipales extrait d’un registre regroupant les comptes-rendus de séances de conseils municipaux de la ville de Meaux.
  • Lieu où il était archivé : L’hôtel de ville de Meaux 77
  • Date à laquelle ce compte-rendu a été rédigé : 1er septembre 1914
  • Contexte : cette séance extraordinaire du conseil municipal précède de quelques jours le déclenchement de la Bataille de la Marne, alors que les troupes allemandes sont à Senlis et menacent les environs de Meaux (voir La Bataille de la Marne)
  • Intérêt de ce document : ce témoignage, par les informations qu’il fournit sur l’avancée des troupes ennemies et l’imminence du danger, par la dignité et l’émotion poignante dont il est empreint, permet d’appréhender la guerre dans sa dimension humaine.

Les Allemands sont aux portes de la ville, le maire et une partie des conseillers sont mobilisés ; avant son départ pour le front, le maire, Monsieur Lugol, tient à organiser le départ des familles, même les plus démunies, et le ravitaillement de ceux qui souhaiteraient rester. Le sort de Meaux et de ses habitants est confié à quelques élus qui acceptent de rester, même en cas d’occupation de la ville.

Proposition d’une séquence pédagogique pour l’exploitation de ce document

Séquence pédagogique proposée par Fabienne Dachet, conseillère pédagogique, circonscription de Meaux-Villenoy (77)

Inscription dans le programme et compétences

  •  Socle : Domaine 1 : Les langages pour penser et communiquer ; Domaine 2 : Les méthodes et outils pour apprendre ;Domaine 5 : les représentations du monde et l’activité humaine.
  • Programmes 2015 :Histoire : La France : des guerres mondiales à la construction européenne
  • Français : Comprendre et s’exprimer à l’oral ; Lire ; Écrire
  • Enseignement moral et civique (EMC) : Culture de la sensibilité : soi et les autres, Culture de la règle et du droit ; Culture du jugement ;Culture de l’engagement.
  • Centenaire de la Grande Guerre : Commémoration du centenaire de la première guerre mondiale (2014-2018).
  • L’Education aux médias et à l’Information (EMI) dans le socle : Domaine 2 : les méthodes et les outils pour apprendre ; Domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen.

 Deux versions de ce document pourront être mises à disposition des élèves.

  • La photocopie de l’original pour inscrire ce document dans son contexte historique. Origine du document, nature, particularités (écriture manuscrite à la plume, signatures…). Il ne s’agit pas d’une fiction mais bien d’une source documentaire contribuant à la compréhension et la reconstitution d’un fait historique.
  • Le tapuscritpour une meilleure lisibilité dans les situations de lecture autonomes et de recherche d’informations.

Pour faciliter le prélèvement d’informations lors des phases de recherche et les échanges au moment des synthèses collectives, il est conseillé de numéroter les lignes.

Les enseignants trouveront des indications complémentaires sur le déroulement de la bataille de la Marne ou Bataille de l’Ourcq sur le site du musée.  

Présentation de la séquence

Statut du document : Inducteur (source de questionnement)

Pré-requis

Enseignement morale et civique : 

  • Posséder des connaissances relatives à l’organisation administrative d’une commune.
  • Ce qu’est un conseil municipal. Ce qui peut se décider en réunion de conseil municipal (comparaison peut être faite avec les conseils d’enfants).

Séances situées en amont

En histoire, lors de séances précédentes, les élèves ont étudié quelques unes des causes du conflit ; ils connaissent les forces en présence, quelques personnalités marquantes et possèdent des repères chronologiques sur le déroulement de la guerre. Une visite au musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux leur a permis de construire des repères.

Objectifs  (la séquence s’inscrit dans un sujet d’étude)

  • Permettre aux élèves de saisir la dimension humaine du conflit, grâce à un témoignage chargé d’émotion.
  • Appréhender la notion de traces et de sources historiques par le biais de ce document d’archives, des autres documents proposés en cours de séquence et de la rencontre avec le patrimoine local.
  • Faire comprendre la différence entre fiction et réalité. Approcher « le métier d’historien ».
  • Reconstruire la chronologie de la Première Bataille de la Marne en aidant les élèves à mobiliser leurs connaissances antérieures et à les croiser avec des informations prélevées dans diverses sources documentaires.
  • Permettre d’exprimer sa compréhension de faits historiques et leur interprétation à travers des échanges et des travaux collaboratifs.

Matériel

  • Ordinateur et vidéo projecteur et/ou TNI pour projeter les documents, garder la mémoire des écrits de travail, ou affiches pour garder trace de la réflexion des élèves si absence de matériel informatique.
  • Tapuscrit du document
  • Photocopies de l’original du Compte-rendu du Conseil Municipal extraordinaire (ou format numérique)
  • Extraits du tapuscrit destinés à un travail de groupe :
    • 1 : convocation du 31 août ;
    • 2 : informations données en début de compte-rendu : date, personnes présentes (noms et fonctions) ordre du jour ;
    • 3 : exposé de la situation par le maire (contexte, danger, mesures à prendre pour assurer le départ des familles qui n’ont pas les moyens de le faire ;
    • 4 : les mesures à prendre au cas où la ville serait envahie ;
    • 5 : les élus volontaires disposés à rester en cas d’invasion de la ville, les autres mesures prises pour assurer le ravitaillement des Meldois et les espoirs exprimés.

Documents complémentaires (à titre indicatif)

Les ressources proposées dans le dossier « Bataille de la Marne » permettent d’effectuer le choix le plus approprié au niveau de la classe et les compétences des élèves en matière de lecture autonome et de prélèvement d’informations.

  • Carte du front pendant la bataille de la Marne
  • Cartes postales révélant des épisodes survenus aux moments clés de la bataille de la Marne
  • Vidéo INA La bataille de la Marne
  • Témoignage d’Alphonse Tellier (vidéo)
  • Chronologie de la Bataille
  • Extraits de journaux ou de revues.

Étapes

Cette séquence pédagogique se déroule en 3 séances :

  • La découverte du document d’archive
  • Première Bataille de la Marne, la chronologie des évènements
  • Rédaction d’un livret consacré à la Première Bataille de la Marne

Déroulement de la séquence

Séance 1 : découverte du document d’archives, contextualisation

 « Lecture éclatée » du texte

Un fragment de texte par groupe d’élèves.

Appropriation individuelle de l’extrait avant le travail de groupe. Les élèves mentionnent par écrit ce qui a été compris et les rapprochements opérés avec les connaissances sur le sujet, les hypothèses formulées d’après les indices perçus…

Oral collectif : le professeur note les remarques faites par chaque groupe en mettant en exergue (dans deux colonnes par exemple) les problématiques soulevées et des solutions adoptées par les élus (les affiches ou les fichiers constitués à l’aide du TNI sont conservés pour une exploitation ultérieure).

Reconstitution du document à l’aide des questions rituelles : Quoi (de quoi) Qui (de qui) Comment Où Quand Pourquoi. Rôle des connecteurs logiques et temporels

La photocopie du document original est présentée aux élèves.

Lecture magistrale du compte-rendu

Echanges : intensité dramatique, émotions, caractère « extraordinaire » de cette réunion.

L’enseignant suscite les interactions à propos de ce document d’archive.

On aborde le rôle des archives dans la reconstitution du passé et la connaissance que nous en avons. D’autres traces sont évoquées. Approche du métier d’historien.

Mobilisation des connaissances des élèves

Quel événement s’est déroulé au début du mois de septembre 1914 ?

Effectuer un premier état des lieux des représentations et des connaissances que les élèves possèdent sur le sujet (la Bataille de la Marne)

Trace écrite 

Les élèves rédigent un court texte présentant le document d’archives en le situant dans son contexte, ils en résument le contenu à l’aide des écrits intermédiaires réalisés et terminent par leur impression personnelle.

La séance suivante permettra de reconstruire le déroulement de la Première Bataille de la Marne et d’en comprendre l’importance pour la suite du conflit. Les élèves sont invités à effectuer des recherches personnelles ; cette proposition n’a aucune valeur d’obligation.

Lors d’un autre temps de classe, on projettera le témoignage d’Alphonse Tellier pour revenir sur la dimension humaine du conflit (aller sur le site de l’INA).

Séance 2 : Première Bataille de la Marne, la chronologie des évènements

Contextualisation de cette séance

On rappelle des connaissances acquises précédemment (en appui sur les écrits de travail constitués).

Une chronologie succincte de la bataille de la Marne est distribuée aux élèves.

Travaux de groupes

Des reproductions des cartes postales ainsi que divers documents (coupures de presse, témoignages sur l’implication des troupes marocaines dans le conflit, ouvrages documentaires, cartes du front, portrait des principaux acteurs du conflit…). Les recherches individuelles des élèves sont ajoutées aux documents fournis par l’enseignant.

Les élèves sont chargés, par groupes, de mettre en relation des documents, les lieux et chaque journée de combat.

Synthèse collective

Les documents sont présentés collectivement par les groupes qui complètent éventuellement les informations retenues par chacun.

Le professeur note les éléments retenus dans l’ordre chronologique de la bataille.

Trace écrite collective 

Sur la carte du théâtre des opérations un fléchage permet de mettre en relation une date, un lieu et une image.

Un groupe = un jour de combat. L’ensemble de la classe valide ou rectifie les propositions des camarades.

Séance 3 : Recherche plus exhaustive des événements survenus, Rédaction d’un livret consacré à la Première Bataille de la Marne

Contextualisation

Les notes prises par l’enseignant lors de la séance précédente (écrits de travail conservés et affichés) ont mis en relief un certain nombre de sujets d’étude ou de thématiques qui peuvent être approfondies (implication des troupes marocaines, épisode des taxis de la Marne, mort de Charles Péguy, mouvements de troupes, les généraux en présence…)

On propose aux élèves de choisir une thématique en lien avec une journée de cette bataille.

Un fond documentaire est attribué à chaque thématique (avec possibilité de visionner de courtes vidéos, d’écouter des extraits de discours…)

Mise en relation

La mise en relation de ces documents devrait permettre à chaque groupe travaillant sur une thématique différente, de produire un écrit illustré présentant les événements du jour.

L’enseignant accompagne les élèves dans leurs travaux.

Présentation des recherches à l’ensemble de la classe (cette présentation peut être différée à d’autres moments de la journée ou de la semaine)

Trace écrite 

Réalisation d’un livret illustré.

Si la classe a travaillé sur la presse, on pourra concevoir la rédaction d’articles numérisés et imprimés.

Evaluation et valorisation

Mise en valeur du travail collaboratif des élèves.

Les productions écrites des groupes peuvent être mises en voix sous forme d’un reportage de guerre « radiophonique » retraçant au jour le jour les épisodes de cette bataille. Des environnements sonores choisis dans la banque de sons du musée ou dans des banques de sons libres de droits permettront aux élèves d’illustrer leurs productions. Ces dernières pourront être mises en ligne sur une web radio ou le site Internet de l’établissement et illustrées par des images.