Scène de la mobilisation à Paris, août 1914

jeu, 10/09/2014 - 11:41 -- Anonyme (non vérifié)

 

 Il est nécessaire d’utiliser une paire de lunettes rouge et cyan qui permet la vision en relief. Le filtre bleu correspond à l’œil droit.

 

Descriptif

La légende originale indique « Paris Mobilisation ». Il s’agit d’une scène de foule saisie dans le plein axe d’un boulevard de la capitale. La légère plongée indique que le photographe a trouvé un petit promontoire, comme un des spectateurs, juché sur un bec de gaz. La vedette va au passage d’un régiment d’infanterie qui défile musique en tête. Les hommes sont équipés pour le départ, sanglés dans leur capote avec tout l’équipement sur le dos. Les fourgons du train régimentaire progressent sur le bord de la chaussée.

Le regard est attiré par un petit groupe de badauds avançant aux côtés de la troupe. Parmi les canotiers et les cravates se détache le chapeau blanc d’une femme dont la voisine accorde un coup d'œil au photographe.

L’effet du relief nous révèle la présence d’une attraction captivant l’attention de la foule un peu en arrière : des officiers supérieurs qui progressent avec la colonne en paradant à cheval.

Sous le feuillage de ce début de mois d’août, cette masse en mouvement doit produire la rumeur compacte de voix forcées qui s’entremêlent, concurrencées par les accents rythmés des caisses claires et des cuivres, par les battements des semelles cloutées, les sabots et le cliquetis des équipements en fer blanc qui ballottent. Quelques vivats se font peut-être entendre ; ici on ne semble pas chanter la Marseillaise. On remarque au bout du canon de quelques fusils Lebel un ou deux drapeaux. La fleur n’est pas au bout du fusil, mais c’est une journée exceptionnelle où il faut être dans la rue. Les visages des fantassins sont concentrés. La foule, ici, a répondu « Présent ! » et suit le mouvement sans manifestations spectaculaires d’enthousiasme.

Pour plus d’informations : Les vues en relief